Handicap: soins et intégration sociale

Mélatonine pour les petits enfants autistes

La mélatonine peut être prescrite dans le traitement des troubles du sommeil chez les enfants de moins de 6 ans présentant des troubles neuro-développementaux comme dans le cas de l’autisme*. Or la réalisation d’une préparation magistrale de mélatonine en adaptation pédiatrique n’est pas remboursée par l’assurance maladie. Sensibilisée à cette problématique par l’association « Autisme 58« , Nadia SOLLOGOUB a interpellé le Gouvernement via une question écrite parue au Journal Officiel du Sénat le 11 juillet 2019. Cette question est toujours en attente de réponse…

*L’autisme se caractérise par un développement altéré manifeste précoce à savoir avant l’âge de 3 ans. Les perturbations s’observent dans trois domaines : les interactions sociales réciproques, la communication et le comportement à caractère restreint, répétitif et stéréotypé (par exemple, l’enfant répète de manière immuable certains mouvements, certaines routines ou s’intéresse quasi exclusivement à certains objets, etc.)

Une approche spécifique pour les jeunes sourds

 

L’école inclusive est une vraie fausse bonne idée. Cette démarche part d’un bon sentiment mais se heurte à la réalité de la spécificité des handicaps dont celui de la surdité. Placer le jeune sourd en milieu scolaire classique sans moyen de communication constitue une atteinte à sa liberté et à son intégration sociale s’il n’est pas en mesure de communiquer avec les autres. Sensibilisée à cette problématique par l’association « Les Mains Libres de Petit Pierre », Nadia SOLLOGOUB a interpellé le Gouvernement via une question écrite parue au Journal Officiel du Sénat le 11 juillet 2019. Cette question est toujours en attente de réponse.

Les commentaires sont clos.